Conservation du dard de sable dans la rivière du Loup - Phase 1

Objectif

La finalité du projet est d'identifier et prioriser les secteurs nécessitant une intervention concrète pour la protection des habitats essentiels du dard de sable (Phase 1) et de caractériser l'habitat en vue de sa conservation à long terme (Phase 2). Les objectifs spécifiques sont:

  1. Compléter les inventaires dans le tronçon principal de la rivière du Loup jusqu'à la municipalité de Saint-Paulin.

  2. Caractériser tous les habitats identifiés et mesurer les paramètres physicochimiques de l'eau.

  3. Estimer la superficie totale d'habitat propice du dard de sable dans la rivière du Loup.

  4. Identifier et prioriser les secteurs où une intervention est requise et déterminer précisément les menaces locales dans une perspective de gestion intégrée de l'eau par bassin versant.

Lien avec le PDE

Objectif associé: D.2.2 Connaître les habitats fauniques et floristiques sensibles présents sur le territoire

Action associée: 60. Inventorier la faune et la flore afin de localiser la présence d'espèces sensibles

Résumé

Plusieurs occurrences récentes de dards de sable ont été observées dans la rivière du Loup.  Les données de Pêches et Océans Canada (MPO) montrent qu'en 2013, trois individus ont été capturés dans la municipalité de Saint-Léon-le-Grand. En 2014, 89 individus ont été capturés dans la même municipalité dans un habitat potentiel (banc de sable et de limon dans un écoulement lent). Il s'agit donc d'un premier habitat important identifié jusqu'à présent. En 2017, quelques individus de dard de sable ont été capturés plus en amont lors d'inventaires réalisés par le MFFP. Bien que la superficie d'habitat ait été jugée peu propice dans le tronçon aval de la rivière du Loup, ces récents inventaires montrent que des individus sont susceptibles d'être présents plus en amont, soit vers le nord de Saint-Léon-le-Grand et à Saint-Paulin, là où les pressions agricoles sont moins importantes et la proportion de sols sableux plus élevée. Il n'est pas possible, à l'heure actuelle, de statuer sur la viabilité de la population de dards de sable dans la rivière du Loup. Il est toutefois nécessaire de compléter les inventaires afin de dresser un portrait précis de sa situation, incluant les habitats actuels et potentiels.


Comme le dard de sable est peu mobile et que les habitats connus se retrouvent en zone agricole (selon les données actuelles), il est particulièrement sensible à la dégradation de son habitat. La population de dards de sable dans la rivière du Loup peut être particulièrement affectée par la pratique conventionnelle de l'agriculture (sols nus, bandes riveraines inadéquates, application intensive de pesticides et d'engrais chimiques). Les principales menaces pour le dard de sable dans la rivière du Loup sont donc : 1) l'envasement et le colmatage du substrat par les argiles et la matière organique d'origine naturelle et agricole; 2) le développement excessif de plantes aquatiques causé par un excès de nutriments; 3) la diminution de la teneur en oxygène dissous et l'asphyxie des œufs; 4) les modifications importantes des communautés de macroinvertébrés benthiques par la présence d'insecticides (néonicotinoïdes); 5) l'altération du régime d'écoulement (ex. augmentation des débits provenant du réseau hydrologique agricole a un impact sur la dynamique fluviale et la localisation des bancs de sable dans les cours d'eau). 
Ces menaces sont également répertoriées dans le plan de rétablissement provincial du dard de sable (Équipe de rétablissement des cyprinidés et petits percidés du Québec, 2008). Quelques individus de fouille-roche gris ont également été capturés entre 2012 et 2014 dans le tronçon aval de la rivière du Loup. Des individus sont donc susceptibles d'être capturés lors des inventaires. La population de fouille-roche gris dans la rivière du Loup fait face aux mêmes menaces que le dard de sable. 


Pour assurer la protection de la population de dards de sable de la rivière du Loup, il est primordial de poursuivre les inventaires au-delà des mentions récentes afin de connaître la répartition exacte des individus (Phase 1). Il est également essentiel d'identifier tous les habitats propices de l'espèce. Ces données permettront à l'OBVRLY et ses partenaires de prioriser les secteurs à protéger. Dans une phase ultérieure (Phase 2  - 2019-2021), des interventions ciblées en milieu agricole et riverain pourront être réalisées dans le but de protéger et rétablir les habitats propices du dard de sable à long terme (ex. implantation de cultures de couverture et de bandes riveraines réglementaires, changement des pratiques culturales (travail réduit du sol), protection volontaire ou légale de bandes riveraines ou de boisés riverains et diminution des volumes de pesticides utilisés).

 

Partenaires

  • Ministère des Forêts, de la Faune et des Parcs (MFFP), Direction régionale de la Mauricie - Centre-du-Québec

  • Fondation de la faune du Québec

Échéancier

Phase 1: Juin à Octobre 2018
Phase 2: Octobre 2018 à Mars 2021

Liens pertinents

Si la gestion intégrée de l'eau et nos activités vous intéressent, suivez-nous

Participation financière