Municipalité de Saint-Élie-de-Caxton

 

La municipalité de Saint-Élie-de-Caxton se trouve à 91 % dans le territoire d’intervention de l’Organisme de bassins versants des rivières du Loup et des Yamachiche (OBVRLY) pour une population d’environ 1 529 personnes. Elle touche à deux bassins versants : rivière du Loup et rivière Yamachiche.  

Projets en cours (implication de l'OBVRLY)
Suivi de la qualité de l’eau des rivières – Réseau-rivières (MDDELCC)

Depuis plusieurs années, l’OBVRLY participe au Réseau-rivières, le suivi de la qualité de l’eau des rivières du Québec du MDDELCC. Ce suivi s’effectue une fois par mois, et ce, durant toute l’année. L’Organisme possède 7 stations d’échantillonnage sur son territoire d’intervention : rivière du Loup (3), Petite rivière du Loup (1), Petite rivière Yamachiche (1) et rivière Yamachiche (2).  

Projets réalisés (implication de l'OBVRLY)

Depuis 2009, la municipalité de Saint-Élie-de-Caxton travaille en collaboration avec l’Organisme de bassins versants des rivières du Loup et des Yamachiche (OBVRLY).  Pour obtenir les rapports des projets présentés, consultez la section Documents.

 

Suivi environnemental du tronçon de la rivière Yamachiche situé dans le village
Une étude en phase 3 a été réalisée en 2016 sur le tronçon de la rivière Yamachiche situé dans le village de Saint-Élie-de-Caxton. Cette caractérisation consistait à la localisation des foyers d'érosion et l'évaluation de l'état des infrastructures, entre autres.
Suivi lac Bell

Une étude en phase 3 a été réalisée en 2015 au lac Bell. Cette étude consistait à identifier des problèmes d’érosion dans le bassin versant du lac.

Pour consulter le Programme de caractérisation des plans d’eau de l’OBVRLY (Phases 1 à 3).

 

Caractérisation des habitats fauniques à proximité des traverses de cours d'eau des sentiers de VHR

Ce projet, réalisé en 2015-2016, consistait à caractériser les habitats fauniques à proximité des traverses de cours d'eau des sentiers de véhicules hors-route sur le territoire des municipalités se situant dans le Bouclier canadien sur le territoire d'intervention de l'Organisme. La caractérisation des traverses de cours d'eau a permis d'émettre aux partenaires du projet des recommandations afin de prioriser les interventions terrain lors de la réfection des ponceaux, entre autres.

Partenaire financier : Fondation de la faune du Québec (programme d'assistance financière pour les infrastructures de sentiers et la protection de la faune).

 

Caractérisation des cours d’eau du territoire d’intervention de l’OBVRLY

Réalisé entre 2012 et 2014, ce projet visait à mettre en œuvre une démarche de caractérisation terrain des problématiques environnementales qui affectent l’écoulement naturel des eaux des cours d’eau du territoire d’intervention de l’OBVRLY. Cette caractérisation a permis de cibler les types d’interventions (nettoyage et/ou restauration et/ou entretien) à réaliser plus tard, et ce, en partenariat avec la MRC, les municipalités et les partenaires en agroenvironnement du territoire. Cours d’eau caractérisés : rivière du Loup, Petite rivière du Loup, rivière Chacoura, rivière Yamachiche, Petite rivière Yamachiche, rivière aux Sables, ruisseau Saint-Louis, ruisseau aux Glaises et ruisseau Saint-Charles.

 

Suivi des lacs

Pour consulter le Programme de caractérisation des plans d’eau de l’OBVRLY (Phases 1 à 3).

 

De 2010 à 2012, l’OBVRLY a étudié plus de 60 lacs en phase 1. Cette phase consiste à caractériser les premiers symptômes d’eutrophisation des lacs à partir d’un profil physico-chimique de l’eau du lac. Il s’agit d’une évaluation sommaire du lac. Pour consulter la liste des lacs étudiés à Saint-Élie-de-Caxton.

 

Le Grand lac Long et le Petit lac Long ont été étudiés en phase 1 – Identification des lacs problématiques (2010), en phase 2 – Évaluation des symptômes d’eutrophisation du lac (2010-2011) et en phase 3 – Détermination des causes de perturbations du bassin versant du lac (2013).

 

Les lacs du Barrage et Garand ont été étudiés en phase 1 – Identification des lacs problématiques (2010), en phase 2 – Évaluation des symptômes d’eutrophisation du lac (2012) et en phase 3 – Détermination des causes de perturbations du bassin versant du lac (2013).

 

Le lac Bell a été étudié en phase 1 – Identification des lacs problématiques (2010) et en phase 2 – Évaluation des symptômes d’eutrophisation du lac (2010-2011).

 

Suite aux floraisons d’algues bleu-vert signalées au lac Plaisant en 2007, l’OBVRLY a effectué en 2009 une étude du bassin versant du lac (portrait et diagnostic) afin de cibler les causes de ces floraisons. Cette étude a été réalisée en collaboration avec la municipalité de Saint-Élie-de-Caxton, l’association de riverains du lac Plaisant inc et l’Université du Québec à Trois-Rivières. En 2010, une étude complémentaire a été réalisée au lac Plaisant. Cette étude comprend la caractérisation du littoral du lac et l’estimation des apports en phosphore. Ce lac a aussi été étudié en phase 3 – Détermination des causes de perturbations du bassin versant du lac (2014).

 

Le bilan du programme de suivi des lacs de l’OBVRLY passe en revue tous les lacs qui ont été étudiés entre 2009 et 2012. Au moment de la rédaction du bilan, 63 lacs répartis sur les territoires de cinq municipalités avaient été étudiés. Pour consulter le bilan des lacs de Saint-Élie-de-Caxton.  

 

Inventaire et évaluation des milieux humides de la zone Yamachiche

Réalisée en 2013, cette étude consistait à inventorier et à évaluer les milieux humides présents dans la zone Yamachiche (586 km²) du territoire d’intervention de l’OBVRLY afin de compléter l’inventaire des milieux humides réalisé en 2011 dans le bassin versant de la rivière du Loup.

 

Suivi de la qualité de l’eau des principaux cours d’eau de la zone Yamachiche (IDEC)

Réalisée en 2012, cette étude consistait à compléter le portrait de l’intégrité écologique des principaux cours d’eau du territoire d’intervention de l’OBVRLY amorcé en 2005 dans le bassin versant de la rivière du Loup et en 2011-2012 dans le bassin versant de la Petite rivière Yamachiche. Le principal objectif de cette étude visait donc à identifier les secteurs les plus perturbés à l’égard de l’eutrophisation des principaux cours d’eau de la zone Yamachiche

Responsable de l’environnement

Anne-Claude Hébert-Moreau, Responsable de la réglementation et de l’urbanisme

819 221-2839, poste 2945

urbanisme@st-elie-de-caxton.ca

 

Site Web:

Si la gestion intégrée de l'eau et nos activités vous intéressent, suivez-nous

Participation financière